L’ordre « assis » est l’une des premières notions de base que le chien doit assimiler. Il fait partie des exercices d’obéissance élémentaire. Il est d’ailleurs très utile dans la vie de tous les jours.

Pour éduquer son animal de compagnie, il faut tout d’abord développer une certaine complicité avec lui et user de certaines techniques. Aucune violence ne sera permise durant les leçons.

Tirer profit de chaque instant

Apprendre à son chien à s’asseoir demande généralement plusieurs séances. En effet, il faut pratiquer plusieurs fois le même exercice pour que l’animal s’habitue progressivement à l’ordre « assis ».

Labrador assisLe degré d’assimilation dépend entièrement de la race de l’animal. On dit d’ailleurs que ceux aux longs museaux sont plus réceptifs que les autres. Mais à force de répétitions, tous les chiens peuvent s’en sortir.

Par ailleurs, il n’y a pas de bon moment pour enseigner cette notion de base à son animal de compagnie. Il est même conseillé de tirer profit de chaque instant. Néanmoins, pour les premières leçons, il vaut mieux rester à la maison.

La pièce doit être calme pour que le chien ne soit pas facilement distrait par les bruits. Une fois qu’il sera habitué à cet ordre, on peut effectuer des essais dans les lieux publics.

En général, les chiots sont réceptifs à cet ordre dès 2 mois. Il n’est donc pas nécessaire d’attendre leur première année pour commencer l’apprentissage. Plus ils sont jeunes, plus leur cerveau agit comme une éponge. En d’autres termes, l’animal assimile facilement.

Les techniques pour apprendre l’ordre assis à son chien

Comme toutes les leçons, quel que soit l’objectif, il faut toujours respecter la règle de la récompense et de la sanction. En effet,

Chien de chasse assis

durant les premières séances, le maitre doit disposer de friandises à portée de main afin d’encourager son chien lorsque celui-ci s’exécute. Au fil de temps, on pourra remplacer la nourriture avec des gestes d’affection.

Il existe de nombreuses techniques pour apprendre à son animal à s’asseoir, mais celle qui marche le plus est sans conteste la méthode dite positive. Pour ce faire, la posture du dresseur est importante. Il doit se tenir debout et bien droit tout en maintenant un contact visuel avec son chien. Pour capter l’attention de l’animal, on prend une petite confiserie.

Il suffit désormais d’appeler l’animal par son prénom, de mettre la friandise près de son museau puis de ramener la nourriture derrière sa tête. Le chien sera alors obligé de lever les yeux et automatiquement il va s’accroupir. C’est un réflexe purement mécanique. Une fois qu’il aura réussi l’exercice, on n’oublie pas de le récompenser avec de la nourriture ou en le caressant.