La plupart des gens adoptent un chiot parce qu’ils le trouvent mignon. Néanmoins, cette adoption peut être mal vécue par le chien puisqu’il sera séparé de sa mère.

Durant les premières semaines, les maîtres doivent rassurer l’animal avant de lui donner assez d’attention pour qu’il retrouve la joie. C’est seulement après cette étape que chacun peut songer à éduquer ce nouveau membre de la famille.

Comment rassurer un chiot ?

Les premiers jours qui suivent son adoption peuvent être éprouvants pour le chiot. Il se retrouve effectivement séparer de sa mère du jour au lendemain. Durant cette période, le chien devient très craintif et il passe ses journées à se cacher. Petit à petit, il va s’habituer à la présence de ses maîtres et recommencera à jouer.

À partir de là, il faut commencer à participer à ses jeux. Il faut alors appeler l’animal et le caresser s’il vient à vous. Quoi qu’il en soit, il est crucial de ne pas faire de gestes brusques. Vous devez donc éviter de courir à côté du chiot ou encore le poursuivre dans le couloir.

Enseigner la propreté à un chiot

Eduquer son chiotLa plupart des gens éprouvent de la difficulté à apprendre la propreté à leur chiot. Certains manquent de patience et maltraitent l’animal. Néanmoins, il s’agit avant tout d’instaurer certaines routines. Il faut par exemple emmener le chien à l’extérieur de la maison après qu’il ait fait une sieste ou après un repas.

Il faut également faire cela lorsque l’animal tourne en rond avant de s’accroupir. Après que le chiot fasse ses besoins, il faut toujours le récompenser en caressant sa tête. Bien entendu, il est conseillé de l’habituer à utiliser une litière. Cette habitude s’installera peu à peu.

Apprendre à un chiot les règles de la maison

Chaque famille a ses propres habitudes. Il arrive donc que le chiot ne soit pas admis dans certaines pièces de la maison. Faire comprendre ce type de règle à un chien risque cependant d’être difficile. À cet effet, il vaut mieux toujours fermer les portes. Pendant les repas, il est vivement déconseillé de jeter de la nourriture au chiot.

Déchirer les tapis ou encore saccager une pièce est dans la nature de ces animaux. Pour ne pas avoir de mauvaises surprises, il est préférable de les laisser dehors lorsque les maîtres sont absents. S’il faut réprimander le chiot, il convient de s’y prendre de la bonne manière. Aussi, vous devez mettre le chiot face à vous et il faut qu’il comprenne que vous n’êtes pas content à travers vos expressions faciales. À cette occasion, aucun geste de violence n’est permis.